image1
image1 image2 image3

Dimanche 8 septembre : le Trail de la Côte d'Opale

 

Nous sommes nombreux à nous être engagés dans l'une des courses du TCO. Micka, Bruno H, Franck sur le 62, Christelle sur le 42, David D sur le 31 et Emilie, Hugo L, Nicolas, Sophie, Bénédicte et votre rédactrice sur le 21km.

Le départ du 21 se fait en compagnie du 31 et nous descendons donc ensemble sur la plage. La météo est plutôt clémente, mais le vent souffle et de grosses vagues se forment à l'horizon. Une fois lancés, nous progressons en groupes compacts, ce qui est plutôt un avantage car cela nous tient au chaud...

Petites bonds au dessus des flaques laissées par la mer qui vient juste de se retirer, et arrivée devant un rétrécissement qui nous oblige à patienter pour pouvoir monter un premier escalier. Les spectateurs sont là et c'est avec plaisir que nous recevons leurs encouragements.

On entame ensuite un bout de chemin vers l'obélisque. Au pas. Pas moyen de trotter. On profite donc du paysage qui est, il faut l'avouer, grandiose. Arrivés en haut de la côte, les coureurs s'élancent. 

Le parcours est très varié. Au loin, une mer aux couleurs chamarrées, les bateaux en transit ; autour de nous, un bord de mer sauvage et verdoyant.

Comme d'habitude, l'ambiance est bonne, et même si on enchaîne les montées, on profite aussi de nombreuses descentes. Le parcours se fait assez facilement, même si les jambes se raidissent au fur et à mesure de notre progression. Petit arrêt au ravito des 14 km, et on repart.

Je suis tellement captivée par ce décor que j'en oublie de regarder la montre ! Malgré tout, on entend dans le peloton des murmures annonçant l'imminence du passage "dans le sable", avant l'arrivée. Et on y arrive. Il est relativement court. Mais le sable est vraiment mou et il est difficile de courir. Enfin, retour sur la digue pour les derniers 500 mètres. On tente un petit sprint, mais le vent de face ne nous aide pas vraiment.

Et puis c'est la ligne d'arrivée. Heureux de l'avoir fait. 

Au final, encore une chouette expérience et une course agréable à réaliser. Il ne reste plus qu'à attendre maintenant les copains qui sont sur de plus longues distances...

Laurence,

j'adore ce sport parce qu'il en met plein les yeux.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2019  RUNNING CLUB HONDSCHOOTOIS  design by  serrurier paris