image1
image1 image2 image3

Dimanche 7 octobre : un réveil automnal.

C’est un rituel maintenant : pas de grasse matinée du dimanche puisque c’est le jour de notre entraînement.

Un café, rapide, et une mise en route pour le point de ralliement. Elle est belle notre campagne sous ce soleil automnal. Je suis surprise par un faisan que je perturbe alors qu’il se laisse doucement réchauffer, et plus loin, quelques lièvres qui « bouquinent » me coupent la route. L’odeur est agréable : un mélange de feuilles mouillées, une senteur un peu épicée. Quel bonheur !

Je vois au loin le groupe qui attend le départ de 9h. Une fois de plus, nous sommes nombreux. Côté filles, il y a Hélène Ve et Va, Louise, Mathilde, Cathy, Sophie, Annie et moi ; côté garçons, Nicolas, François, Franck, Hubert, et Bruno H. Nos experts, Micka, Pierre, Christelle, Martine sont sans doute déjà en pleine action puisqu’ils se sont engagés de leur côté dans le Cross-duathlon du Haricot à Zegerscappel.

Franck casse un peu l’ambiance en annonçant qu’il souhaite faire un petit tour, mais nous retrouvons vite nos repères quand nous comprenons qu’il entend par là 13,14 ou 15 km…

Nous voici donc partis vers les Anguilles et nous enchainons direction la drève au foin. Une fois de plus, le groupe reste compact. De retour salle Colas, certains s’arrêtent et d’autres repartent pour la drève d’Amélie.

Au final, nous avons tenu la distance et frôlé ou dépassé les 20 kilomètres. Une fierté : un runner qui passe par là et se joint à nous affirme « qu’on ne voit pas que nous en avons déjà autant couru ». Il faut croire que nous restons dignes dans l’effort : pas de langue pendante, de trajectoire oblique, ou d’air hagard… Comme le dit Hélène, on verra si on affiche la même dignité au marathon de Bruges !

Laurence,

J’adore ce sport….et le marathon, même pas peur ! (ou presque…)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2018  RUNNING CLUB HONDSCHOOTOIS  design by  serrurier paris