image1
image1 image2 image3

Dimanche 1er avril : comme des poissons dans l'eau...

Pour cette journée du Parcours de cœur, nous sommes nombreux ce matin. Côté filles : les trois Hélène, Emilie, Claudine, Sophie et votre rédactrice ; côté garçons : Franck, Bruno G, Mickaël, Manu ,Gilles et David.  Les retrouvailles sont joyeuses et les petites vannes vont bon train.

Le départ du groupe en direction de la Belgique prend rapidement une tournure inattendue. Hasard du calendrier ou pas, en ce 1er avril une météo capricieuse cherche à faire preuve d’humour et une pluie de grêle bien sentie tente de nous détourner de nos objectifs.

Peu sensibles à cette blague noire et froide, nous remontons les cols, rabattons les  capuches et  poursuivons notre chemin. « Pas grave, on n’a qu’à aller plus vite !»

Nos pensées rejoignent les semi-marathoniens qui mettent sans doute tout leur cœur à gravir les monts entre Watten et Cassel (petite dédicace à Christelle, Eric, Louis, Arnaud, Victor et François). On évoque aussi les gros défis à venir pour certains d’entre nous, trails et/ou marathon…

En route, on s’applique à multiplier les « tours, détours et retours » comme le dirait Emilie, et au final, chacun comptabilise le nombre de kilomètres qui lui convient. Entre 8 et une trentaine, c’est plutôt bien !

Laurence,

J’aime ce sport car il autorise l’humour malgré l’effort…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2018  RUNNING CLUB HONDSCHOOTOIS  design by  serrurier paris