image1
image1 image2 image3

Littoralement dantesque

7h40 : départ de quelques migrateurs du Running Club Hondschootois vers WISSANT avec une sortie annoncée à 40km. Les présents : Martine et Gilles, Christelle et Eric et votre rédacteur.

Les images pourraient être extraites de cartes postales noires et blanches de la côte qui n'a rien d'opale en cette matinale du dimanche 4 mars, enfin, sur le plan météorologique, encore que.... il est vrai que le panorama et les conditions de mer ajoutent à l'ambiance du jour : forte mer, couleurs sombres, falaises à pic.

8h40 : arrivée à WISSANT où  un stationnement stratégique est demandé par Gilles à proximité  d'un banc public  en vue de l'après.....

8h50, direction le front de mer, sans terrasse. Les vagues viennent s’écraser sur les galets. Fracas. Impression de liberté  et joie pour nous d’être là.  Le soleil brille, un peu.

Les cieux nous ont gratifiés de ce soleil en tout début de parcours et ainsi permis de profiter de superbes vues sur les collines des caps; les rideaux de pluie à l'horizon annoncent la suite ; les paquebots du lien transmanche et des gigantesques porte containers se devinent, au loin, dans la bruine. Gilles ira de son « tout droit, et au prochain paquebot, à gauche ! » ; il veut nous faire prendre l'eau mais pas besoin de se baigner aujourd'hui et il aurait fallu inconscience pour çà.

C'est partie pour une traversée des villages côtiers vides d'âmes, aux maisons colorées de charme, aux cafés évocateurs des lieux " au retour du flobards", "restaurant de la plage"... le parcours, concocté et sérieusement préparé  par la famille Dumur (impression de feuilles A4 numérotées et plastifiées) fut une odyssée pittoresque. Merci à  eux.

Tiens ! Un ruisseau, le ruisseau des anguilles ! Direction Audinghen et petit détour involontaire. Des vestiges d'une Histoire peu glorieuse pour l'Homme (musée  du mur atlantique, carcasse de blokaus). Puis Audresselles, la dunes de la slack (superbe aménagement des sentiers), puis Ambleteuse et son fort où  la marée haute nous oblige à  un contour imprévu.

Puis, rencontre "excusez moi ? Pourriez vous m'indiquer Audresselles ?" " A droite et tout droit" répondra Christelle et son assistant Eric. Compte rendu fait à notre guide expert Gilles qui nous dit : "non, non, c'est de l'autre côté !" Il repart promptement  sur ses pas rejoignant chevaleresquement l'Anversoise esseulée qu'il accompagna un bout de chemin.... allant jusqu'a demander à  d'autres Belges croisés ensuite s'il n'avait pas perdu une personne, voulant rassurer ceux ci. Quel gentleman ! 

Notre fin de parcours passera par tous les "crans" - pour les non initiés, noms donnés aux entailles dans la falaise par les ruisseaux- : Cran mademoiselle, cran poulet, cran aux oeufs, cran barbier....pour découvrir le gris nez, le contourner et revenir sur la plage de galets à  Wissant.

Aucune renonciation entendue sur l'échéance d'avril, des encouragements et de l'échange : on se propose l'alimentaire : « tu as tout ce qu'il te faut ; tu as assez ? Tu veux des cacahuètes? » « Oui ! »

La pluie ne nous a pas quittés. Peu importe ; l’entraînement sert aussi à çà : courir dans des conditions différentes, sur des parcours aux difficultés variées, avec l'apprentissage du soin à apporter à l'intendance : vêtements et alimentation.

Le banc public n'a finalement pas eu un regard de notre part. Il fait faim et froid. Le sandwich, l'un des meilleurs jamais dégustés, se prendra dans la voiture. Mais avant, grelots, serviettes, grelots, vêtements  secs, grelots....chacun reprend ses esprits et Martine est aux petits soins.

Eric, un poisson dans l'eau. Christelle et votre rédacteur : avec conviction, se rassurant. Martine et Gilles, les traileurs avertis, rassurants.

Sortie iodée, trempée. Footing galets sans galères extrêmes. Le chantier des 80km est immense ; la préparation l'est aussi et nous fait déjà effleurer quelques sensations : de la souffrance au bonheur, des rires au visage fermé, de l'admiration panoramique à la concentration dans l'effort....

Pour nous, coureurs amateurs, c'est un souvenir dantesque : 45km et 6h10 .....

Bruno G

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2018  RUNNING CLUB HONDSCHOOTOIS  design by  serrurier paris